Et si l’homme était à la base d’un prochain cataclysme ?

 

Notre planète Terre est résistante, que ce soit au chocs, aux éléments naturels, a bien d’autres choses, mais sera-t-elle résistante face au plus grand danger qu’elle porte en elle, le seul capable de la détruire de l’intérieur, à savoir, l’homme ?

 

Impact bénéfique :

Commençons par le commencement et voyons ensemble comment la planète bleue a vu le jour. La Terre n’en été qu’à l’aube de sa jeunesse quand elle a été frappée par ‘sa sœur jumelle’, Théia. Il faut savoir que les deux planètes étaient exactement sur la même orbite, il était donc inévitable qu’elles entrent un jour en collision, ce qui ne tarda pas à arriver.

 

La Terre étant bien plus grosse, elle survécu, mais la planète Théia n’eut pas cette chance et forma tout autour de notre planète un anneau de fragments pris en orbite, ces fragments qui ont permis par la suite à la Terre de grandir et de devenir ce qu’elle est.

 

 

C’est aussi suite à cette collision que la Lune a vu le jour.

 

Une autre conséquence fût une augmentation de l’attraction terrestre, donc la gravité, cette dernière à empêcher l’atmosphère, qui on le sait est constituée de gaz de s’échapper dans l’espace.

 

 

 

Une barrière contre les agressions extérieures :

 

Quel est le rôle de cette atmosphère ?

 

Tout d’abord, elle réchauffe les températures et génère le climat, sans oublier bien sûr qu’elle fournit l’oxygène dont nous avons besoin pour vivre. Il ne faut pas oublier que c’est un écran de protection contre les agressions extérieures, celles de l’univers.

 

C’est en Arizona que nous pouvons au mieux constater l’ampleur de ce phénomène et ce qu’il représente. C’est en effet il y a 50 000 ans qu’une météorite s’est écrasée dans une zone de ce pays, ce cratère, de par ses dimensions exorbitantes nous montre là la toute-puissance des masses qui sont au sein de l’univers, donc celles qui peuvent potentiellement nous toucher un jour. Ce cratère géant fait un kilomètre de diamètre et 200 mètres de profondeur. L’impact a dû être terrible pour imposer un cratère de cette taille si profondément ancré dans la croûte terrestre.
 

La Terre nous rendra ce qu'on lui a fait subir,

et ça c'est sur .